Votre chronique
Tous les billets
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin
Confirmation 2015  -  par Christine

1504Nosconfirmants.jpgConfirmation 2015

Sur la photo : De g. à d. Johann Dujardin, Thomas Antoni, Hugo Vaubourg et Océane Koehl

Culte festif célébré par le Pasteur Renaud Koeniguer à l’église de Mulhausen à l’occasion de la confirmation de quatre jeunes de la paroisse de Schillersdorf/Mulhausen.
En ce 2è dimanche après Pâques, Thomas Antoni, Johann Dujardin, Océane Koehl de Mulhausen et Hugo Vaubourg de Schillersdorf ont renouvelé leurs vœux de baptême et présenté leurs engagements devant une assistance nombreuse.
La célébration a été enrichie par le message du Pasteur,  les différentes lectures de l’Evangile par les confirmands, le verset de confirmation personnel choisi par chacun d’eux, suivi de la bénédiction et leur accueil dans la communauté paroissiale par le conseil presbytéral.
Pour les entourer dans le passage à une vie de foi adulte, ils ont également été accompagnés par les chants de la chorale paroissiale et de l’église des enfants dont ils ont fait partie durant de longues années. Ils sont désormais invités à rejoindre le groupe des jeunes qui s’est présenté à la fin du culte en leur dédiant une chanson, composé par le groupe lui-même sur l’air de « O’Lord ». Les confirmands sont ensuite sortis en cortège avec le pasteur et les conseillers sur  « trompette air » de Georg Philipp Telemann,  interprété par David Antoni à la trompette et Roselyne Koeniguer à l’orgue.

Message du Groupe des jeunes.

Ecoutez notre message,
alors vous deviendrez sages.
On vous parle d’un sujet,
mais y a pas d’quoi s’inquiéter.

Maintenant que vous avez grandi,
voyez autrement la vie.
Le monde va beaucoup changer,
Maint’nant qu’vous êtes confirmés.

Pour vous l’KT c’est fini,
mais Jésus toujours vous suit.
En ce jour de grand passage,
Je vois en vous un bon présage.

Si t’as plein de difficultés,
t’as plus envie d’te marrer.
Dans ce monde cinglé,
si t’as la foi t’es sauvé.

O’Lord écoute ma prière et mon cri (bis)

Publié le 26/04/2015 @ 20:41  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Marche du printemps  -  par Christine
Deepart-de-la-marche.jpg Les-marcheurs.jpg Vers-le-cheteau-deau.jpg
Retour-vers-Niefern.jpg

De gauche à droite; en haut

Départ de la salle polyvalent, les marcheurs, vers le château d'eau, 

en bas : retour depuis Nieffern, retour au point de départ

Retour-au-point-de-deepart.jpg

Le printemps en marche,...avec l'ASL

Dimanche 12 avril, à 9h du matin était donné le départ de la marche printanière organisée par l’ASL sous la présidence de Martial Lerley.

Cent quinze personnes, un record, et nos amis à quatre pattes se sont rassemblés devant la salle pour prendre le départ du circuit qui a emmené les marcheurs sur les hauteurs du village.

En passant par le « Burebari », le groupe a longé la limite du ban de Schillersdorf, rejoint le château d’eau de Zutzendorf, où une halte a été observée pour prendre part à la petite collation proposée par l’association, pour revenir par le ban de Niefern/Uhrwiller .
Malgré une petite pluie au petit matin, une météo clémente, ni trop froid, ni trop chaud,  a accompagné les promeneurs sur la dizaine de kilomètre de ce beau  circuit méconnu par un grand nombre de participants.

De très belles vues sur les différents villages les plus proches, mais aussi d’autres qu’on a pu apercevoir à l’horizon, soit une petite dizaine de localité répartie sur le Pays de Hanau, le Val de Moder et les Vosges du Nord.  La flore était encore quelque peu endormie mais la faune était belle et bien présente avec des biches et des lièvres qui gambader dans les champs.

Après ce bon bol d’air apaisant, le groupe a rallié la salle polyvalente de Mulhausen  pour partager le repas du marcheur « Arbsesupp un werschdle »,  rejoint  par bon nombre d’autres personnes qui n’ont pas pu prendre part à la marche. Environ 190 personnes, dont beaucoup de groupe d’amis, des familles, les ainés du village se sont réuni pour partager un moment de convivialité et  mettre l’ambiance dans la salle.

Publié le 24/04/2015 @ 20:36  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Osterputz avec l'ASL  -  par Christine

1504PutzASL1.jpgL'ASL à l'ouvrage

Les membres de l’association Sports et Loisirs de Mulhausen se sont donné rendez-vous samedi matin pour un grand nettoyage de printemps autour de  la salle polyvalente.

Tandis que la majorité s’est affairée à l’extérieur pour le nettoyage des abords, balayage, taille des arbustes, arrachage des mauvaises herbes, remise à niveau du terrain de pétanque, quelques-uns se sont acharnés à l’intérieur de la salle pour prendre les toiles d’araignée, laver les vitres, portes, toilettes et cloison de séparation. 

Après la matinée de travail, le groupe a été invité à une petite collation chez « Espace Randonnée » à  l’occasion de son week-end portes ouvertes et a été, pour certains, le moment de tester les vélos électriques mis à disposition pour un circuit autour du village. 1504PutzASL2.jpg

La petite troupe est ensuite retournée à la salle polyvalente pour partager le repas de midi avant de préparer la salle pour la marche annoncée le lendemain.

Publié le 24/04/2015 @ 20:20  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Nettoyage de printemps avec les pêcheurs  -  par APP

1503APPPutz.jpgMet d'r fischer esch's süfer

C’est désormais un rendez-vous annuel bien ancré dans les activités du groupement du Rothbach composé des communes de Rothbach, Bischholtz, Mulhausen et Uhrwiller.

Les membres s’étaient donné rendez-vous  le samedi matin  pour le nettoyage des berges du « Rothbach ». Chaque APP a passé la matinée à nettoyer le lit et les berges sur son trajet de rivière lui appartenant, quelques-uns ont également rallié la départementale entre Rothbach et Bischholtz pour ramasser les détritus trainant au bord de la route très souvent jetés par des automobilistes  peu scrupuleux. 

Et comme d’habitude la pêche a été fructueuse, une pêche par contre désolante à la vue des  déchets divers collectés. Canettes, bouteilles en verre, plastiques et paquets de cigarettes sont les déchets qui traînent le plus souvent à même le sol et qu'ils suffiraient pourtant d’emmener chez soi et de déposer dans une poubelle. Force est de constater que pour certains cela ne paraît pas aussi simple que cela.

L'environnement est ainsi préservé grâce à cette action annuelle et ces éco-citoyens qui offrent de leur temps libre pour la protection des espaces naturels.

A l’issue de cette matinée,  les bénévoles se sont retrouvés à la salle polyvalente de Mulhausen pour partager non seulement le repas préparé pour un des membres afféré au fourneau durant la matinée mais aussi échanger sur les actions menées par chacun d’entre eux.

Publié le 24/04/2015 @ 20:12  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
D'r Wetz medda  -  par Christine

1502Wetzmedda1.jpgD'r Wetz medda met d'm Henri

Des histoires drôles, un sketch et beaucoup de rire pour ce nouvel « Wetz Medaa » qui a attiré près de 200 personnes à la salle polyvalente de Mulhausen. En cette journée maussade, il valait mieux être à l’abri de la pluie et bien au chaud attablé autour d’un café, d’une bière et d’un bon dessert concocté par les bénévoles de l’APP.

 Le public, toujours aussi fidèle, s’est délecté des « Wetz », ces blagues alsaciennes, mais aussi mosellanes souvent reliées à l'actualité du moment où les allusions à la prochaine fusion entre Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne auront été de la partie. Elles ont fusé tout au long de l’après-midi initiées par les « Wetzknuebbe »,  la bande à Henri Decker également président de l’APP locale, assisté de Germain Felden, Michel Schaeffer,  René Haller et Raymond Colling du proche Bitcherland. A tour de rôle, ils ont enchainé blagues en tout genre, traditionnelles, cocasses, politiques et biens d’autres.  En milieu d’après-midi, une petite troupe de  jeunes du village est monté sur scène pour présenter une pièce de théâtre en alsacien. 1502Wetzmedda2.jpg

Sous la houlette d’Edith Jund, elle-même actrice de théâtre, ils se sont familiarisés avec la pièce l’automne dernier et l’ont déjà présentée à deux reprises. Quel plaisir de voir cette poignée de jeunes à l’aise avec l’alsacien et sur scène, et de surcroit par  leur propre initiative. Et s’est ainsi que le « stammdisch » des Wetzknuebe a été remplacé par une salle de classe pour  présenter «A  Schuelstund lustig un bunt ».  Sept élèves, un inspecteur, un parent d’élève et l’institutrice qui essaye tant bien que mal à leur enseigner les sciences, la géographie et surtout les maths, dont certains ont du mal à s’y faire. Mais pour les élèves pas de soucis, ils ont toujours une solution au problème et du répondant à leur façon. Cette classe amusante a terminé son show sur un « au clair de la lune en alsacien »  accompagné par Nathan Geyer au bariton.

Pour ne pas en rester là et encourager Edith à poursuivre l’aventure avec eux, Laura Lerley  lui a dédié un poème en alsacien et offert un bouquet. L’après-midi convivial, au cours duquel le public conquis n'a pas manqué d'exprimer sa satisfaction par de nombreux applaudissements, s’est terminé par le tirage au sort de la tombola et la dégustation de pizzas et tartes flambées préparés par les pêcheurs.

Henri Decker n’a pas dérogé à la règle. Son poème dans le cadre de l’opération « A friehjohr fer unseri sproch »

De wender geht langsam zue and

wie mer de johrzitt soh nannt

s’friejohr steht schon for de dier

des macht uns freid un au plasier.

D’weldande suere e platz fers nescht

fer anders feh esch’s ewerwendere

au schon schnee von geschd.

Uf ere matt stehn d’reeh

un grase,

un de newe em e schdeck

hupse d’faldhase

un danke,  was fer e gleck

s’friejohr kummt zereck.

D’maisle pfiffe, zitt esch do

d’nadur verwacht, alli sen froh.

En de derfer kumme d’litt eruss

un vezähle metanander vorem huss.

Am meichde awer doch en unserer sproch,

dann deh wel au er friejohr.

Wann noch fiehl meh elsassisch dede rede

noh kende mer sawe unseri sproch ech dor noch ze rede.

Wen d’kinderle sich amusiere

un des uf elsassisch dut basiere

des wer au a schenes freijohr,

ja eins fer unseri sproch.

En Paris han se meen decidere

dass mer met de lotringer, champagner

un ardener de salb karisch selle feere.

Awer fer unseri indentität net ze feliere,

gehn mer wiederch d’hieser met geranium ziere.

De storich uf em dach, e bluemel am huss

un schon schdare mier elsasser weder eruss.

Publié le 11/03/2015 @ 19:29  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Noces d'or des époux DELOR  -  par Doris_Delor

1502Delors.jpg

Epis d'or pour les époux Delor

Récemment M. et Mme Delor de Mulhausen ont eu la grande joie de  fêter leurs noces d’or. Le maire René Schmitt et ses adjoints Philippe Riehl et Pierre Koehl leur ont présenté, au nom de la municipalité, les meilleurs vœux et félicitations pour ces 50 années de vie commune et offert un panier  garni  et un bouquet .

Quelques jours plus tard ils ont invité  leur famille et amis proches, pour célébrer dignement ces 50 années de vie commune. Avec leurs invités ils ont assisté au culte célébré par le pasteur Koeniguer qui les a béni en fin de célébration. La chorale, dont fait partie Mme Delor, les a honorés par 3 chants et le chef de chœur Roselyne Koeniguer leur a remis un arrangement floral. Les enfants de l'Eglise des Enfants leur ont chanté un chant et remis un cœur décoré et signé par les enfants.

Georges Delor  est né le 11 juillet 1943 à Uhrwiller au foyer de Othon Delor et Marguerite née Drebus.  Il a grandi  avec 3 frères dont 2 sont déjà décédés et 1 sœur.

Son épouse Doris est née  le 24 juillet 1943 à Ingwiller au foyer de Oscar Jund et Madeleine née Schirm.  Elle a grandi a Mulhausen  avec 1 sœur aînée, malheureusement décédée à l'âge de 11 ans, et un frère.

Après l'école primaire Georges Delor a été en apprentissage chez Coiffure Marmillod Jean à Pfaffenhoffen, métier qu'il a exercé jusqu'au départ au service militaire  effectué à Calvi et à Perpignan durant 16 mois.

Après l'école primaire Doris Jund a effectué 4 années d'études au Lycée à Haguenau. Elle a débuté sa carrière professionnelle dans une banque de Haguenau.

Le  jeune couple s'est marié le 19 février 1965  à Uhrwiller. Ils se sont installés à Mulhausen. De leur union sont nés trois enfants : Claudine a fondé son foyer à Bois Colombes, Jean-Luc à Paris et Christine à Mulhausen. Cinq petits-enfants sont la fierté de leurs grands-parents: Mehdi, Hady, Florian, Quentin et Sarah.

Après son service militaire Georges Delor  a préparé sa reconversion et passé un concours pour accéder à la fonction publique. En septembre 1967 il a débuté à l'Inspection Académique de Strasbourg, puis au Rectorat de  Strasbourg. En 1995, il est nommé au Collège de La Walck en qualité de gestionnaire de l'établissement, fonction qu'il a exercé jusqu'à sa retraite professionnelle en septembre 2001.

Doris Delor a interrompu sa carrière  pour élever ses enfants. Ceux-ci plus grands , elle a passé un concours de secrétaire pour entrer à l'Education Nationale en 1982  jusqu'à sa retraite en 1998.

Georges Delor a été très actif dans la vie associative et municipale. Il a été joueur et dirigeant du foot-ball club de Mulhausen pendant près de 40 ans, dont 23 années en tant que secrétaire du club. Il était Président de l'Association Sports et Loisirs de Mulhausen. Il a exercé des fonctions municipales durant 25 ans dont 19 années en tant que maire de la commune, de 1989 à 2008. Il était Président du Syndicat d'assainissement Bischholtz-Mulhausen, Vice-Président du Syndicat des Eaux d'Offwiller et Environs, de la Communauté de Communes du Pays de Hanau, du Syndicat du Collège d'Ingwiller  Il était très attaché à ses fonctions qu'il a exercé avec sérieux. Maintenant il se passionne pour le jardinage, le journal quotidien et le sudoku.

Doris  fait partie de la chorale paroissiale durant plus de 20 ans, a soutenu son époux dans ses nombreux engagements associatifs et communaux, est correspondant des DNA.  La fibre associative est toujours vivace chez le couple, ils sont tous deux membres du comité de l'Amicale des Aînés de Mulhausen.

Publié le 28/02/2015 @ 09:07  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Noces d'or des époux BURCKEL  -  par Doris_Delor

1502NoceOrBurckel.jpg

Epis d'or pour les époux Burckel

Récemment  Henri et Jeanne Burckel de Mulhausen ont eu la joie de fêter leurs noces d’or. 
Le maire René Schmitt et ses adjoints Philippe Riehl et Pierre Koehl leur ont présenté, au nom de la municipalité, les meilleurs vœux et félicitations pour ces 50 années de vie commune et offert un panier  garni  et un bouquet pour madame. 

M. Henri Burckel est né à Ingwiller le 30.09.1941 au foyer de Georges Burckel et Marguerite née Bach. Il a grandi à Mulhausen avec un frère ainé prématurément décédé à l'âge de 45 ans.

Son épouse Jeanne est née à Ingwiller le 14.06.1943 au foyer de Georges Strub et Marguerite née Schini. Elle a également grandi à Mulhausen en compagnie de 2 frères et 1 sœur.

La jeunesse de Henri Burckel a très tôt été marquée par le décès de son père le 15.03.1945, victime de guerre le jour de la libération du village. Après sa scolarité il a effectué un apprentissage de serrurier auprès d’un artisan de Mulhausen, M. Pierre Leonhart père. Il a effectué son service national de 19 mois, à compter de juillet 1961, en Allemagne à Karlsruhe.

Après l'école primaire Jeanne Strub a effectué 4 années d'études au Lycée à Haguenau. Elle a débuté sa carrière professionnelle dans une banque de Pfafenhoffen, la BNP.

 Le jeune couple s'est marié à Mulhausen le 06.02.1965. Ils se sont installés dans un premier temps à La Walck, pour revenir définitivement à Mulhausen en 1968. De leur union sont nés 3 enfants : Pascale qui a fondé son foyer à Strasbourg, Dominique à Reichstett et Philippe à Villé. Sept petits-enfants ont agrandi le cercle de la famille et sont la fierté de leurs grands-parents : 4 filles Marine, Emma, Aurore, Elie, et 3 garçons Benjamin, Louis et Thimothée.

Au début de sa carrière professionnelle Henri Burckel a diversifié son expérience dans différentes entreprises. Par la suite il a travaillé au service entretien des Ets Denu-Heckel à La walck durant 15 ans. En 1981 il  a créé un garage à Mulhausen qu'il a exploité jusqu'à sa retraite en 1999. Jeanne Burckel a arrêté son activité lorsque les enfants étaient petits,  et a repris progressivement à partir de 1970 à la Caisse d'Epargne de Pfaffenhoffen jusqu'à sa retraite en 1999.

La grande passion de jeunesse de Henri Burckel a été le football. Il a fait ses débuts à l'âge de 14 ans, a été président du Football Club de Mulhausen quelques années et a terminé son engagement sportif en 1990 chez les vétérans. Plus tard il a commencé une collection de voitures anciennes. Il les bichonne et les entretient avec passion. Le couple participe très souvent à des défilés de voitures anciennes. Henri adore conduire et avec sa DS noire le couple voyage beaucoup. Le jardinage est l'autre centre d'intérêt des jubilaires qui apprécient une vie calme proche de la nature. Ils passent actuellement une retraite paisible dans d’assez bonnes conditions physiques et morales.

Publié le 17/02/2015 @ 18:00  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Fêtes de rois et carnaval au club des Aînés  -  par Doris_Delor

1502FetedesRois1.jpgFête des rois et...carnaval

Les réunions mensuelles de l'Amicale des Aînés de Mulhausen sont variées et diverses. En janvier la réunion avait été dédiée aux noces de diamant du couple Liliane et Georges Kiehl. La salle avait été décorée en conséquence.

            De ce fait, la fête des rois avait été déplacée au mois de février. Qu'à cela ne tienne, carnaval,  couronnes et fèves se sont bien mariés dans la bonne humeur. Les tables décorées de serpentins et  d’un assortiment de chapeaux aux formes et coloris variés donnaient le ton. Le vin chaud embaumait la salle et a accompagné les  délicieux kougelhopfs faits maison par Madeleine Riehl où  elle  avait caché des fèves. Quatre reines et deux rois étaient les heureux gagnants de la journée. Mais retour à carnaval, chaque participant s’est choisi un couvre-chef original, et en place pour une belle photo de groupe.      

1502FetedesRois2.jpg

Trois anniversaires ont été célébrés en février,  la fête s’est poursuivie autour du café et de gâteaux . Des chants choisis par les jubilaires ont renforcé l’harmonie de cette matinée.

Les reines et rois d’un jour ont été : Pierre Vogler, Liliane Moritz, Jean Staath, Marie-Louise Decker, Lina Winter, Marie Langenecker.

Publié le 17/02/2015 @ 18:02  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Philippe Odoux, ceinture noire  -  par JudoClubRothbach

1501odoux.jpgLa ceinture noire pour Philippe Odoux

La ceinture noire, c'est l'objectif de tout judoka. Philippe Odoux, citoyen de Mulhausen et membre du JC Rothbach l'a atteint avec brio.

« Cette ceinture récompense des années d'efforts et un travail technique constant », explique Denise Bartczak, la présidente du club, qui a souhaité intégrer la remise de cette ceinture noire à la fête de Noël, ce qui a permis à tous les judokas, ainsi qu'à leurs parents d'assister à cette cérémonie exceptionnelle patronnée par le père Noël.

C'est donc par ce moment exceptionnel, que s'est achevée l'année 2014 au Judo-club de Rothbach.

Denise Bartczak a tout d'abord retracé le parcours sportif de Philippe Odoux, qui a commencé le judo à l'âge de 7 ans au Samouraï Judo-Club d'Aurillac dans le Cantal, où il décroche la ceinture marron à l'âge de l5 ans. En 1994 il participe aux championnats d'Auvergne, après avoir remporté le titre dans le Cantal et validé ainsi ses 20 premiers points pour l'obtention de la ceinture noire. Fin 1995, des blessures à répétition l'obligent à arrêter les entraînements.

C'est en 2011, en même temps que ses enfants, Élise et Jules, qu'il reprendra le judo à Eu en Seine-Maritime, ce qui lui permet de préparer l'épreuve technique de kata, validée à Houlgate en 2012. Après quelques déménagements qui l'ont conduit à Mulhausen en 2013, il rejoint le JC Rothbach, où Philippe Odoux s'entraîne avec assiduité sous la houlette de son entraîneur Jérôme Schmitt, pour marquer les points nécessaires à l'obtention de la ceinture noire en décembre 2014. Un moment mémorable pour le club, et du jamais vu pour le père Noël, qui enregistre ainsi sa 5e ceinture noire depuis sa création en 1997.

Les cours de judo sont ouverts à tous, dès 4 ans. Renseignements au 06 13 78 63 88.

Photo : Philippe Odoux, au premier rang à droite, entouré de son entraineur Jérôme Schmitt, en kimono bleu, du père Noël et de la présidente Denise Bartczak.

Publié le 10/02/2015 @ 21:54  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Théâtre alsacien  -  par Christine

1501TheatreAls1.jpgLe monde était fou ce dimanche

Le football club de Mulhausen a accueilli dimanche dernier la troupe de théâtre alsacien de Zinswiller, désormais habituée des lieux et toujours très attendu par le public. Les comédiens nous ont présenté  une pièce en trois actes de Bernard Weinhard, D'Welt isch verruckt (le monde est fou), expression que l’on retrouve souvent au quotidien dans les commentaires d’actualité de tout un chacun, souligne Martine Haettel, la metteuse en scène.

La scène se passe non pas comme traditionnellement dans une habitation, mais à l'extérieur, sur la place d'un village. Il a donc fallu repenser tout le décor, avec des travaux de menuiserie et de peinture assez colossaux, pour créer ce nouvel espace. Et le résultat a été absolument fantastique, trois rues qui donnent sur la place centrale sur fond d’arcades ont permis de s’immiscer dans la pièce presque comme si on y participait.  
Passe sur cette place avant de rentrer chez lui, le maire, Eddy Räddich, ivre après une réunion et trouve dans sa poche un soutien-gorge dont il ne se rappelle plus la provenance.
Son épouse, jalouse, pactise avec le conseiller municipal de l'opposition. Il est question de construire un hôtel dans la bourgade, et comme toujours dans ces situations, il y a des partisans et des opposants.
Tandis que le conseil municipal et le curé sont feu et flamme pour le projet, le fils du maire et sa petite amie sont contre, aidés par un voisin grognon mais au grand cœur. 1501TheatreAls2.jpg
Suite à des plaintes pour agression, une charmante commissaire mène une enquête aux conclusions plutôt inattendues. Arrivent encore dans l'action une sénatrice vraiment spéciale, une promotrice très gourmande dans tous les sens du terme, et un bien bizarre étranger de passage.
Mais heureusement que le « psychologisch psychologue » Ernest Hebmifescht est là, bien que dépassé par les évènements et tout ce beau monde qu’il trouve fou, n’a pas manqué d’entrainer le public à participer à ces mimiques !

Une belle pièce remplie d’humour, de moments cocasses, drôles et inattendus a ravi l’ensemble du public. A l’issue de la représentation, les spectateurs ont pu partager le buffet préparé par les membres du FCM et ainsi  poursuivre ce moment de convivialité.

Publié le 10/02/2015 @ 21:51  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin
Rubriques

Fermer De nos concitoyens

Fermer Bi uns - Chez nous

Fermer Lu dans les DNA

Fermer Eglise

Fermer Necrologie

Fermer De nos associations

Derniers billets
26/01/2017 @ 19:31
Speckfest ...
07/10/2016 @ 17:59
Soirée quille de l'ASL ...
07/10/2016 @ 18:28
Messti 2016 ...
Derniers commentaires
Archives
03-2017 Avril 2017 05-2017
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Billets des amis
Vous êtes ici :   Accueil > Votre chronique
 
 
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre code secret


  Nombre de membres 5 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑  
Nous...
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
enbf
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
 ↑