Votre chronique
Tous les billets
DébutPrécédent10 pages précédentes [ 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 ] 7 pages suivantesSuivantFin
Adèle BERGANTZ  -  par Doris_DELOR
bergantz.gif

Adèle BERGANTZ, nouvelle nonagénère

Entourée de sa famille, Madame Adèle Bergantz a eu la joie de fêter son 90 ème anniversaire.
C’est une heureuse nonagénaire qui a accueilli le maire René Schmitt et l’adjoint Pierre Koehl qui lui ont présenté à cette occasion leurs félicitations et leurs meilleurs vœux et offert une corbeille garnie au nom de la municipalité.

La jubilaire est née le 12.11.1921 à Mothern et a grandi au foyer de Senger Charles et Madeleine née Meyer.
Le 5.10.1942 elle a épousé à Mothern Alphonse Bergantz originaire de Mulhausen. De leur union sont nés trois enfants : Bernard a fondé un foyer à Mulhausen avec Lucienne née Jung, Marilène et Hubert résident à Pfafenhoffen. Le cercle familial s’est agrandi de cinq petits-enfants et quatre arrière-petits-enfants.

Les premières années de leur mariage M. et Mme Bergantz les ont passé à Pfaffenhoffen. Ultérieurement ils se sont installés à Mulhausen et ont créé une entreprise de transport. Tout en s’occupant de sa famille, Mme Bergantz a secondé son mari dans son entreprise et pallié son absence lors de ses nombreux déplacements.
A la retraite de son mari leur vie a été plus calme. Malheureusement il est décédé le 01.07.1985 à l’âge de 76 ans. Depuis Mme Bergantz passe une retraite paisible. Le jardinage a été longtemps son passe-temps favori. Et si les ennuis de santé n’ont pas manqué, elle est toujours alerte. Elle est un membre fidèle de l’Amicale des Aînés et participe avec plaisir aux rencontres mensuelles. Lors de la réunion de novembre, le président l’a honorée avec un bouquet.
Publié le 20/11/2011 @ 19:16  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Noce d'or des époux SPIESSER  -  par Doris_DELOR
spiesser.gif

Epis d'or pour les époux Spiesser


Récemment M. le Pasteur et Mme Spiesser de Mulhausen ont eu la grande joie de fêter leurs noces d’or.

Pour célébrer ces 50 années de vie commune la fête est reportée au mois de décembre où leur fils Patrick, qui réside aux Etats-Unis, pourra rejoindre sa famille pour quelques jours. Les époux Spiesser se réjouissent de réunir tous leurs enfants à cette occasion. Le maire René Schmitt et ses adjoints leur rendront visite à ce moment-là pour leur présenter leurs meilleurs vœux et remettre un cadeau au nom de la municipalité.

M. Jean-Jacques Spiesser est né à Mulhausen le 06.11.0936 au foyer des époux Frédéric Spiesser et Marguerite née Scherrer. Il a grandi au foyer parental en compagnie d’une sœur.

Mme Liselotte Spiesser est née le 03.12.1934 à Laasnig (Allemagne, région de Niederschlesien rattachée après la guerre à la Pologne) au foyer de Linder Alfred et Klara née Schuch. Aînée de 4 enfants, elle a connu un parcours mouvementé durant sa jeunesse. Son père incorporé dans l’armée allemande et porté disparu, sa maman a fuit courageusement avec ses enfants devant l’avancée des troupes russes. Ils n’ont plus jamais eu de nouvelles de leur père. Une première étape a eu lieu à Amberg en Bavière où la famille a résidé durant 9 ans. Ensuite ils ont déménagé à Karlsruhe. Liselotte a soutenu sa maman en travaillant dans des familles à Wiesbaden.

En 1950 après l’école primaire, Jean Jacques Spiesser a réussi le concours d’entrée au Collège technique Industriel à Colmar et a suivi une formation aux métiers du bois validé par un brevet industriel. Il a ensuite exercé son métier dans différentes entreprises durant quelques années. En janvier 1957 il a été appelé sous les drapeaux pour effectuer son service militaire en Algérie durant 2 ans ½. Cette guerre a été pour lui un tournant dans sa vie. Rapatrié sanitaire, il a décidé durant sa convalescence de changer radicalement de voie et de faire des études de théologie en vue de devenir pasteur. De tout temps impliqué dans sa paroisse, il a suivi les conseils de son pasteur de l’époque, le pasteur Sigwalt. Grâce à ses études préalables il a pu obtenir une équivalence au baccalauréat et s’inscrire à la Faculté de théologie de l’Université de Strasbourg.
Etudiant, il a été envoyé à des rencontres internationales de jeunes au Centre Culturel Chrétien à Arnoldshain (Allemagne) où se retrouvaient des jeunes français, hollandais et allemands pour « Jeter les ponts par-dessus les frontières pour se réconcilier ». Liselotte faisait partie de la délégation allemande et c’est ainsi qu’ils ont fait connaissance et tissés leurs liens.

Le couple s’est marié à Mulhausen le 04.11.1961 et a habité à Strasbourg. De leur union sont nés quatre enfants : Patrick a émigré avec sa famille aux Etats-Unis, Sabine a fondé son foyer à Strasbourg, Daniel à Reichstett et Agnès à La Wantzenau. Huit petits enfants font la fierté de leurs grands-parents

Durant leurs 50 ans de vie commune M. et Mme Spiesser ont partagé beaucoup de joies et affronté bien des peines.
Pendant les études de son mari Mme Spiesser a travaillé comme couturière. Elle a été un soutien sans faille pour son mari et ses engagements.
Le premier poste du pasteur Spiesser a été la paroisse de L’Hôpital (Moselle) en 1966, suivi de Duntzenheim en 1974 et Dossenheim-sur-Zinsel en 1988. Le couple a œuvré dans les différentes paroisses et a été disponible pour les paroissiens chacun dans son domaine.

Les premiers signes de la maladie sont apparus à Dossenheim et le pasteur a dû écourter sa carrière. Il a pris une retraite anticipée en 1993 à l’âge de 57 ans. Ils se sont installés à Mulhausen dans la maison familiale. Son épouse est aux petits soins pour lui et l’entoure de toute sa sollicitude
Chacun a connu des alertes sérieuses depuis. Leur vie spirituelle leur donne des forces pour les surmonter. Ils aiment le jardinage, les fleurs et apprécient une vie calme proche de la nature.
Publié le 13/11/2011 @ 19:35  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Philippe SCHMITT  -  par Doris_DELOR
Dernier hommage à Philippe SCHMITT

C’est avec tristesse que les habitants de Mulhausen ont appris le décès de M. Philippe Schmitt, quelques semaines après celui de son épouse Madeleine. Il n’est pas arrivé à surmonter la séparation et son cœur fatigué l’a lâché.

M. Schmitt est né à Mulhausen le 20 octobre 1924 dans la famille de Georges Schmitt et Madeleine née Riehl . Il a grandi en compagnie d’un frère.
Le 22 avril 1949 il a épousé Madeleine Eber également originaire de Mulhausen. Le couple s’est installé dans la ferme parentale de Mme Schmitt. De leur union sont nés deux enfants : Denise exerce son activité professionnelle à l’étranger et René a fondé son foyer à Mulhausen avec Christine née Schmidt originaire d’Offwiller. Trois petits enfants ont fait la fierté et le bonheur de leur grand-père.

Seule la guerre avait tenu M. Schmitt loin du village. En 1942 Il avait été enrôlé pour le travail obligatoire RAD, puis incorporé dans l’armée allemande en octobre 1943 pour n’en revenir que le 2 novembre 1945, période dont il parlait peu.

De tout temps Philippe a travaillé dans l’agriculture. Dès son jeune âge avec ses parents, plus tard le couple, toujours dynamique, a développé l’exploitation familiale et étaient fiers de leur cheptel. Très tôt ils ont investi dans la mécanisation

Malgré son emploi du temps chargé, Philippe Schmitt a œuvré avec conviction et disponibilité dans la vie locale. Membre de plusieurs associations, sa participation au corps des sapeurs pompiers de 1953 à 1981 a été la plus marquante. En mars 1965 il est entré au conseil municipal et a assuré les fonctions d’adjoint au maire de 1977 à 1989. Sa grande fierté a été la relève prise par son fils René en tant qu’adjoint au maire dès 1989 et son élection au poste de maire de Mulhausen depuis mars 2008.

Le couple adorait voyager, M. et Mme Schmitt avaient eu l’immense joie de fêter leurs noces de diamant le 22 avril 2009. Les soucis de santé n’ont pas épargné Philippe Schmitt ces dernières années. Le soutien jusqu’au bout à son épouse hospitalisée depuis un an à l’hôpital du Neuenberg a été son dernier objectif. Après le décès de Madeleine les forces l’ont quitté et il est décédé le 31 octobre à l’hopital d’Ingwiller à l’âge de 87 ans.

Le culte d’adieu a été célébré par le pasteur Renaud Koeniguer le vendredi 4 novembre en présence d'une assistance nombreuse venue rendre un dernier hommage à Philippe Schmitt.
Publié le 13/11/2011 @ 19:26  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Les cochonailles 2011  -  par Doris_DELOR
cochonnaille2011.gif

Une sortie culturelle et gourmande

L’amicale des aînés de Mulhausen et environs a clôturé en beauté sa dernière sortie de l’année.

Un groupe fort de 45 personnes a fait une étape au musée Lalique à Wingen sur Moder. L’intérêt des excursionnistes était grand d’accéder à ce musée déjà célèbre peu de temps après son ouverture.
La collection de René Lalique et de ses successeurs et leur évolution dans leurs réalisations sont impressionnantes.
Les dames ont admiré les bijoux pour leur finesse et leur originalité, la collection de flacons de parfums, véritables œuvres d’art, et les arts de la table, tout retenait l’attention. Les messieurs étaient plus attirés par le côté technique de la fabrication, la projection montrant la réalisation des fours et des moules.
Le rappel de l’univers de l’exposition universelle de 1900 a intéressé tout le monde.
Dans l’auditorium un film montrait les différentes étapes de la création des modèles à leur réalisation.
Après la visite, le bus a fait un détour par le quartier de la gare de Wingen sur Moder pour faire voir l’usine de fabrication de Lalique.

Ensuite, destination La Hoube. Le trajet était agréable, le soleil baignait le paysage coloré d’automne d’une belle lumière. De succulentes cochonnailles attendaient les excursionnistes, rendez-vous traditionnel du club chaque automne. Tous les convives ont fait honneur à ces plats rustiques.
Publié le 07/11/2011 @ 19:32  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
La cheveauchée fantastique  -  par ...
attelage.jpg

Parfum d’aventure, avec ces deux attelages du pays de Hanau et du val de Moder qui reviennent des plages du Nord.

Deux attelages ont représenté les couleurs de l’Alsace à la Route du littoral 2011: c elui de David Ledogar de Mulhausen accompagné de ses parents Christiane et André et celui de Pierre Krieger habitant à Uberach accompagné de ses amis Jérôme Février et Yvonne et Georges Steinmetz.
Primés tous deux

En tout une quinzaine d’attelages ont pris la route en partant de Bray-Dunes près de Dunkerque pour rallier Le Touquet en sept étapes. 258 km ont été parcourus par les attelages à travers de magnifiques paysages.

De nombreux galops sur les plages de la côte d’Opale ont fait le bonheur des chevaux et des participants. Le but de cette route étant de présenter les différentes races de chevaux de trait auprès des enfants des écoles se trouvant sur l’itinéraire.

Un défilé costumé a clôturé cette route du littoral 2011 où nos deux équipages alsaciens ont été primés par la municipalité du Touquet pour la présentation générale de leurs attelages et la beauté de leurs costumes alsaciens.
Publié le 24/10/2011 @ 07:57  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Fête des moissons  -  par Doris_DELOR

feteMoisson2011.gif

La fête des moissons

Dimanche dernier, lors d’un culte festif, la paroisse de Mulhausen célébrait la fête des moissons devant une assemblée nombreuse.

L’église et l’autel décorés avec goût étaient garnis de fleurs, de fruits et de légumes. Les enfants du groupe « l’Eglise des Enfants ».sont entrés en cortège avec leurs monitrices et le pasteur Koeniguer. Ils ont déposé devant l’autel des fruits et des légumes, en reconnaissance des moissons, tant matérielles que spirituelles de l’année. La participation de la chorale, les chants des enfants ont rehaussé ce culte de fête.

Le moment fort et particulièrement émouvant a été le baptême de François Schoen. Le petit garçon de 7 ans a grandi à Mulhausen. Les cours de religion à l’école et sa participation à « l’Eglise des enfants » ont fait mûrir chez lui sa demande personnelle d’être baptisé. Dimanche, les enfants l’ont entouré autour du baptistère, ont chanté pour lui et lu une prière. Lorsque le pasteur lui a remis sa bougie de baptême les enfants s’étaient déployés le long des bancs avec leurs propres bougies. François a allumé la première et les lumières de la vie se sont propagées dans l’allée en souvenir de tous les baptêmes passés.
Une bien intense cérémonie pour les participants.
Publié le 17/10/2011 @ 18:59  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Sortie de septembre  -  par Doris_DELOR
sortie092011.gif

Château et fleurs

Un groupe d’une bonne trentaine de personnes a participé, sous un soleil radieux, à la sortie automnale de l’Amicale des Aînées de Mulhausen et environs.

La première halte a été pour une visite du château de Lichtenberg, trésor si proche de nous. Bien des participants n’y étaient pas revenus depuis de longues années et n’avaient pas encore vus les énormes travaux de réhabilitation et d’aménagements réalisés. La salle de spectacle, visible de loin, se fond actuellement dans l’environnement. Les ajouts contemporains, le Pavillon des dames et l’Espace scénique étaient une découverte. Les plus courageux sont montés sur le donjon.

Après la visite, cap vers l’étang de Hasselfurth où était servi un excellent déjeuner. A la sortie, l’étang invitait à la promenade. Mais le bus attendait les excursionnistes, il était l’heure de poursuivre la route vers Bitche et le Jardin pour la Paix qui mérite bien son nom. C’est un havre de paix, agréable et encore bien fleuri pour la fin de saison. Chacun a apprécié ce parc à son rythme, les uns ont suivi les explications du guide, d’autres ont flâné tranquillement à leur gré, tous ont goûté au charme du lieu.

Sur le trajet du retour, une petite halte de détente à l’étang de Haspelschiedt a permis au groupe de prendre un dernier bol d’air.

Les aînés étaient satisfaits de cette journée agréable et se réjouissent dès à présent pour le prochain rendez-vous, les cochonnailles le 2 novembre.
Publié le 04/10/2011 @ 16:48  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Les bulles du messti 2011  -  par Doris_DELOR

Le neuvième art à l'honneur au messti 2011

messti01.gifLe messti de Mulhausen a, une nouvelle fois, rimé avec succès. «Les bandes dessinées» thème du défilé 2011, avait bien inspiré les conscrits et les membres des différentes associations locales fédérées par l’Association Sports et Loisirs ainsi que les enfants du village qui tiennent à leur participation au cortège.messti10.gif

Le ton était donné dès samedi soir par La Nuit des Conscrits, soirée disco avec disc-jockey « Sommer Sensation », soirée prisée par les jeunes.

Dimanche, le cortège haut en couleurs très attendu par les spectateurs, a bénéficié d’une météo clémente. Les bénévoles n’avaient pas ménagé leurs efforts pour ravir le public.

Les conscrits et leurs jeunes amis ont ouvert la marche avec leur drapeau. La classe de l’élève Ducobu a été leur thème favori.


Les footballeurs présentaient Tintin et une belle fusée pour faire décoller leur équipe. Les deux Dupont & Dupond amusaient la galerie avec leurs facéties.

Chez les pêcheurs de l’APPMA, Lucky Luke pouvait se reposer après avoir enfermé les Dalton dans une cage solide.

messti03.gifmessti02.gifmessti05.gifLes sapeurs-pompiers avaient choisi les Stroumpfs. Gargamel occupé sur son char à préparer une potion dans une marmite fumante, laissait les Schtroumpfs batifoler librement le long du parcours. Même son chat Azraël n’y prêtait pas attention.messti06.gif

L’amicale des Aînés avait opté pour Astérix et Obélix. Sur leur char, le barde chantait à tue-tête, certains se régalaient pendant que le druide Panoramix préparait un chaudron de potion magique. Deux gauloises la distribuaient aux spectateurs sous l’œil attentif d’Astérix, Obélix et du chef Abraracourcix.

messti09.gifLes enfants présentaient une palette bigarrée et joyeuse de leurs bandes dessinées préférées.

L’harmonie d’Offwiller a assuré avec brio la partie musicale du défilé. Lors des différents arrêts ils ont donné une aubade très appréciée. Le public était ravi de l’ensemble des prestations.messti04.gif


A l’issue du cortège, participants et spectateurs se sont retrouvés chez le maire René Schmitt pour le verre de l'amitié. Les conscrits, perpétuant la tradition, ont offert le biscuit du messti au maire et aux adjoints et un magnifique bouquet à leurs épouses.

La fête a continué à la salle polyvalente par une matinée dansantemessti07.gif prolongée animée par l’orchestre « Top Hits ». Le buffet soigné a attiré de nombreux visiteurs.

messti08.gif

A l'extérieur la fête foraine avec les stands, manèges et auto-tamponneuses faisaient le bonheur des jeunes.


Lundi les membres de l’ASL étaient encore sur la brèche pour régaler leurs convives avec les harengs marinés et les steaks. Ils se réjouissaient de la réussite jamais démentie de cette soirée conviviale.
Publié le 04/10/2011 @ 16:38  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Madeleine SCHMITT  -  par Doris_DELOR

Dernier hommage à  Madeleine SCHMITT


Un nouveau décès vient d’endeuiller Mulhausen. Sa santé était fragile depuis de longs mois et c’est avec tristesse que les villageois ont appris le décès de Mme Madeleine Schmitt le 04.09.2011.

La défunte est née le 20 juillet 1928 au foyer de Georges Eber et Catherine née Léonhart. Elle a grandi au foyer familial en compagnie d’une soeur.
Après sa scolarité obligatoire elle a suivi des cours à l’école ménagère de Bouxwiller et a secondé ses parents dans leur exploitation agricole.

Le 22 avril 1949 elle a épousé Philippe Schmitt également de Mulhausen.
De leur union sont nés deux enfants : Denise exerce son activité professionnelle en Turquie et René a fondé son foyer à Mulhausen avec Christine née Schmidt originaire d’Offwiller. Trois petits enfants ont fait la fierté et le bonheur de leur grand-mère.

Mme Schmitt a toujours été entreprenante et active aux côtés de son mari. Ils avaient développé l’exploitation familiale, fait parti des instances agricoles, créé un gîte rural et participé avec succès au concours des fermes fleuries. Madeleine Schmitt avait fait partie des « Jeunes Agricultrices du Canton » et dès 1975 effectué des voyages d’étude dans le Périgord. Elle adorait voyager et lire. Elle a été une animatrice puis une présidente dynamique de l’Amicale des Aînés de Mulhausen durant de longues années. Sa connaissance de l’histoire et des habitants de son village a été une aide précieuse lors de la rédaction du livre « Mulhausen, Histoire et Mémoire ».

M. et Mme Schmitt ont connu la grande joie de fêter leurs noces de diamant le 22 avril 2009. Malheureusement Mme Schmitt a connu de gros problèmes de santé ces dernières années. Grâce à la sollicitude et aux soins de la famille de René et de sa sœur Erna elle a pu rester à son domicilie jusqu’en 2010. Le poids de la maladie est devenu trop lourd et elle a passé la dernière année de sa vie à l’unité de longue durée du Neuenberg où son mari la rejoignait tous les jours. Elle y est décédée à l’âge de 83 ans.

Le culte d’adieu a été célébré par le pasteur Renaud Koeniguer le vendredi 09 septembre en présence d'une assistance nombreuse venue rendre un dernier hommage à Madeleine Schmitt.
Publié le 19/09/2011 @ 17:54  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Emmanuelle et Nicolas  -  par Doris_DELOR

Egaullier.jpgLe mariage d'Emmanuelle et Nicolas


Vendredi le 26.08.2011, M. Georges Harter, maire d’Alteckendorf a eu le grand plaisir d’unir la destinée d’Emmanuelle Gaulier, pasteur à Alteckendorf, et de Nicolas Brulin, étudiant en théologie originaire du Doubs.

Le lendemain samedi 27, la cérémonie religieuse a été célébrée à l’église de Mulhausen, village d’origine de la mariée.
La cérémonie, très émouvante, a été rehaussée par de nombreuses participations. Un groupe musical d’amis, les chorales réunies d’Alteckendorf et Schillersdorf-Mulhausen, Mme Roselyne Koeniguer à l’orgue ont assuré la partie musicale.
Les pasteurs Claudine et Raphaël Laurand ont transmis le message aux mariés, des amis et membres de la famille ont assuré la lecture des différents textes. Le pasteur Renaud Koeniguer a béni les jeunes époux.

A l’issue de la cérémonie, les mariés sont passés entre des bulles multicolores, puis une grosse averse les a fait quitter l’église sous les parapluies, selon l’adage « mariage pluvieux, mariage heureux ».

Le jeune couple réside au presbytère d’Alteckendorf.
Publié le 10/09/2011 @ 23:17  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
DébutPrécédent10 pages précédentes [ 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 ] 7 pages suivantesSuivantFin
Rubriques

Fermer De nos concitoyens

Fermer Bi uns - Chez nous

Fermer Lu dans les DNA

Fermer Eglise

Fermer Necrologie

Fermer De nos associations

Derniers billets
19/03/2018 @ 19:35
Wetz medda ...
21/01/2018 @ 19:47
Speckfest du FCM ...
26/01/2017 @ 19:31
Speckfest ...
17/01/2019 @ 16:38
Speckfescht ...
Derniers commentaires
Archives
09-2019 Octobre 2019 11-2019
L M M J V S D
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
Billets des amis
Vous êtes ici :   Accueil > Votre chronique
 
 
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre code secret


  Nombre de membres 5 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑  
Nous...
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
CMph5
Recopier le code :
 ↑