Votre chronique
Tous les billets
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin
D'r Witzmedaa  -  par Christine_Schmitt

03Witzmedaa.jpgLache esch gsund

L’association de pêche locale s'est attachée, une nouvelle fois, à combler le public venu nombreux hier après-midi dans la salle des fêtes de Mulhausen pour cette onzième édition du « Wetz Medaa », l'un des événements phare du président Henri Decker qui s'applique à mettre en exergue les saveurs dialectales alsaciennes.  Les quatre « Wetzknuebe », Germain Felten, Henri Decker, Michel Schaeffer et René Haller, ont comme d’habitude pris place sur la scène et ont, à tour de rôle, décliné leur répertoire de jeux de mots et de blagues en dialecte, des biens connues et d'autres inédites, propageant bonne humeur et rires dans la salle.

Tout au long de l’après-midi, boissons diverses, bretzels et pâtisseries faits maison ont été proposées suivi d’une riche tombola, offerte par les commerçants des alentours et les sympathisants de l'association. En fin d'après-midi,  le public et d’autres convives qui se sont rajoutés, ont prolongé ce moment convivial autour des tartes flambées et pizzas préparées par les membres de l'APP.

 

 

 

 

E Gedischtel vum Henri Decker
pour le lancement de la 13è édition de
« e Friehjohr fer unseri Sproch » :

Hann er drusse s’wader gsahn
esch de wender dan schon erum
mer han noch ken schneeflocke gsahn
un de horni esch au schon erum.

De Dax kumt schon de beuj erus
d’Schwarzamschdel pfifft ufem Dach fun de Schier un fum Huss
d’Bachschdalsle un Gawelweje sen zerek,
des sen alles zeiche vom Friejohr, was fer e Gleck.

Un wan mer fun unsere Kender meh elsassisch det here
Ja, wan mer unseri nochkumme zerscht d’Muedersproch deht lehre
was fer e gleck fer unseri sproch, waer’s friehjohr zereck.

Parler français, esch chick
aver fer unseri Sproch, e hick
mer sen ja franzesch un weles au bliewe
wele aver au elsassisch rede, un weles au schriewe.

Et au français de là-bas,
je peux seulement dire, venez un peu par là
Vous aimerez la choucroute et le vin blanc
Vous serez bien accueilli, car notre cœur il est grand.

Venez vite voir nos traditions
Et écouter notre dialecte, c’est urgent
Car je ne sais pas jusqu’à quand
Cela dépend de nous et de nos enfants.

Fer was, wiehar, vieso, warum
Des brengt nex meh
Was durich ech, ech erum
Zuekunft de leut forne nus
Drum rede alsassich uf de Stross un em Huss
Dan so lang wie en Strasburi s’Munschder exischdiert
Wensch ich mer das unseri Sproch sich net feliert

Wan mer aver alli zsamme stehn
No kann se einewei net fegehn
Un wan isch met mim gebabels eijer
Gewesse hab kenne berere
No kann eich necks bassere

Un van mer uns an des alles
Halde s’gaze johr, no gebts
E schenes Friehjohr
Ja e Friehjohr fer unseri Sproch »

Esch hof esch habs net everdrewe
Dan ech hab de paar ziehle
Salver gschrewe.

 

 

 

Publié le 06/03/2014 @ 17:27  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
A halwi Söej blieht nit stehn  -  par Christine_Schmitt

02Theatre2.jpg

« Tout est bon dans le cochon »


Une salle comble et un public enthousiaste tels étaient les ingrédients, pour le plus grand bonheur des comédiens,  à la réussite de cette nouvelle représentation donnée par la troupe de théâtre alsacien de Zinswiller. 

Pour commencer l’après-midi une introduction proposée par Edith Jund, elle-même actrice au sein de la troupe, a été produite par quelques jeunes du village, dont ses deux fils, sur un sujet qui fait parler de lui tous les jours, en l’occurrence le temps. Matéo de Schnee, Louis de Raje, d’Anna d’r Wind, Laura d’Sonne un de Hugo s’Gewetter entouré de Nathan d’r Verzehler ont démontré leurs talents d’acteurs en jouant une petite saynete en dialecte « ufs Watter ». Bien que quelques peu impressionnés devant le public, ils ne demandent qu’à poursuivre cette initiative sous l’impulsion de Edith, qui ne manquera pas de leur trouver une petite pièce.

Place à ensuite été laissée au « grand » qui nous ont présentés la comédie en trois actes, de Bernard Eibel, intitulée « A halwi Söej blieht nit stehn ».

02Theatre1.jpg

 

Les treize acteurs s'en sont donnés à cœur joie. Il faut dire que la pièce ne manque pas de rebondissements sur ce sujet plutôt insolite. L'histoire raconte les péripéties d'une association qui organise une « fête du rouleau de porc » et où, avant la fête, dans un camion accidenté manquent onze demi-bêtes congelées. Belle aubaine pour les organisateurs. L'un plus croustillant que l'autre, les personnages ne sont pas au bout de leurs surprises. 
Ont-ils quelque chose à voir avec cette disparition ? Le restaurateur et son valet ont deux policiers sur le dos, une énergique enquêteuse d'assurance les suit de près. La secrétaire de mairie, le maître d'école, le pharmacien, un autre membre de l'association, et même le curé trempent dans la combine sans trop le vouloir. La bouchère a des soucis avec tous ces quartiers d'animal qui déboulent au compte-gouttes dans son atelier. La femme du patron du restaurant regarde tout ça d'un drôle d'œil. La voisine, d'une curiosité envahissante, sème encore plus le trouble. Et si cette viande avait quelque chose en soi ?

D'après les spectateurs, à la fin de la représentation, ce pressentiment est une certitude, à en juger par les rires et les applaudissements  qui se déclenchent au fur et à mesure de l'action… La troupe de Martine Haettel a su séduire un public formidable, comme elle l’a soulignée, et reviendra de gaité de cœur l’année prochaine. Le FCM n’est pas resté sans reste, puisque nombreux étaient les spectateurs à se retrouver autour d’une table pour un moment de convivialité, et faire honneur au buffet préparé par ses membres.

 

Publié le 09/02/2014 @ 19:35  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Des matchs sur tapis vert  -  par GB

01FCMCarte.jpgDes matchs sur tapis vert

Pour la troisième année consécutive, le club de football de Mulhausen profite de la trêve sportive pour organiser des journées « jeux de cartes ». La première s’est déroulée hier, et deux autres sont prévues les 29 et 26 janvier.

Que le mois de janvier est long pour les amateurs de football ! Durant cette pause sportive hivernale, les terrains restent désespérément vides, silencieux… Sauf du côté de Mulhausen, où le stade accueille toujours des hommes bruyants, survêtement aux couleurs de leur club sur le dos. Car pour le FCM, ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de championnat qu’il faut obligatoirement passer ces dimanches de trêve chez soi, devant la télévision.


Depuis trois ans, à cette période de l’année, les dirigeants organisent donc des après-midis dédiés aux jeux de cartes. Une façon originale de continuer à faire vivre le club, mais plus encore « la vie du village », insiste le maire René Schmitt.
Car sportifs et non sportifs se retrouvent à chacune de ces manifestations. D’un côté, les anciens qui jonglent avec les rois, reines, valets et les as dans la salle polyvalente. De l’autre, des footballeurs qui prennent l’apéro puis mangent ensemble autour d’un barbecue. « La semaine prochaine, ce sera pizza et tarte flambée en soirée », annonce Eddy Ober, le président du FCM.

Des liens forts entre le club et ses supporters

Encore une fois, il y a fort à parier que la population répondra présent à ce rendez-vous. Car des liens forts existent entre les habitants du village et des alentours avec ce club d’une quarantaine de licenciés qui évolue modestement en D3. « Nous avons à chaque match une trentaine de supporters qui nous suit, ce qui est exceptionnel pour un petit club comme le nôtre et pour une commune de 480 habitants », remarque l’entraîneur Mickaël Fischer. « Ils viennent pour la convivialité », explique le président. Peu importent les résultats sportifs, l’important pour eux est de passer un bon moment autour d’une passion commune. Une ambiance qui plaît tellement au coach qu’il annonce à tout le monde rester pendant encore dix ans. Au grand plaisir des dirigeants qui le prennent au mot !
Pour entretenir ce plaisir de se retrouver tous ensemble, d’autres après-midis de jeux de cartes sont donc prévus les 19 et 26 janvier, de 14 h à 17 h. Et comme le FCM ne fait décidément jamais rien comme les autres, il proposera aussi du théâtre alsacien, dimanche 2 février à 14 h, à la salle polyvalente. Preuve que les footballeurs jouent un rôle majeur dans cette petite commune du pays de Hanau.
 

Publié le 16/01/2014 @ 18:37  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Épiphanie, tradition oblige  -  par Doris_DELOR

01Roi02.jpgFèves et vin chaud

Toujours contents de se retrouver, 32  membres de l’Amicale des Aînés de Mulhausen et Environs ont renoué avec plaisir  le cycle des rencontres mensuelles.

L’échange de vœux pour  l’année 2014 entre toutes les personnes a été primordial. Après les mots d’accueil du président, un membre a lu un poème  Puis place au vin chaud qui embaumait la salle et était offert comme chaque année par Jacques Strub, doyen d’âge et jubilaire du mois de janvier, et aux délicieux kougelhopfs faits maison par Madeleine Riehl où  elle  avait caché des fèves. Trois reines et deux rois étaient les heureux gagnants de la journée.

Cinq personnes sont nées en janvier,  la fête s’est poursuivie autour du café et de gâteaux . Des chants choisis par les jubilaires ont renforcé l’harmonie de cette matinée.

01Roi01.jpg

Les reines et rois d’un jour ont été : Liliane Moritz, Marie Langenecker, Anna Moritz, Edmond Receveur, Jacques Burckel

Publié le 12/01/2014 @ 19:47  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
La fête de Noël de enfants  -  par Christine_Schmitt

eglisedecembre.jpgLa fête de Noël des enfants

Le dimanche 22 décembre, la paroisse protestante de Schillersdorf/Mulhausen a invité à la fête de Noël des enfants préparée par l’église des enfants et le groupe de jeunes en l’église de Schillersdorf. Et ils sont venus en grand nombre pour « le sapin de Noël », tout simplement ! Mais c’était un sapin de Noël pas comme les autres... Il parle et surtout se plaint qu’à chaque Noël on en coupe et les affuble de décorations qu’il juge ridicules...jusqu’au moment où le conteur lui explique la signification des décorations : un cœur, signe de l’amour infini de Dieu pour les Hommes, des personnages (Adam et Eve) comme le début de l’histoire de Dieu avec son peuple, des pommes comme le fruit qu’ont mangé Adam et Eve dans le jardin d’Eden pour se rendre semblable à Dieu ce qui n’a eu pour conséquence que de les séparer de Lui. Cet épisode rend le sapin triste...car Dieu vient à la rencontre des humains qui eux passent leur temps à vouloir vivre sans Lui.... Le conteur explique que l’histoire ne s’arrête pas là heureusement: il y a la farandole de personnages qu’on accroche au sapin, symbole des patriarches Abraham, Isaac, Jacob et Joseph. Les guirlandes symbolisent la longue tige d’une plante comme celle d’un arbre généalogique : Jésus est un descendant de la famille du roi David. Les anges bien-sûr ont leur place de choix sur le sapin : il y a celui qui annonce à Marie qu’elle va avoir un enfant, celui qui parle à Joseph pour lui expliquer ce que deviendra celui qu’ils appelleront Jésus càd “Dieu sauve”, et enfin les anges qui annoncent aux bergers la naissance de Jésus. L’étoile placée en haut du sapin rappelle celle qui a guidé les mages vers le lieu où Jésus est venu au monde. Les cadeaux déposés au pied du sapin représentent  une fois encore le cadeau de Dieu : Il nous offre son amour par la venue de Jésus. Enfin n ils ont rajouté des petits gâteaux symboles des hosties de la sainte Cène qui nous parlent de la communion retrouvée avec notre Dieu. Et bien-sûr les bougies pour finir : la lumière, le chemin que Jésus trace devant nous tout au long de notre vie. Bien-sûr c’était le plus beau des sapins à la fin de l’histoire et les enfants le lui ont bien chanté : mon beau sapin....! Des chants et des interludes musicaux, interprétés par les talentueux chanteurs et musiciens que comptent l’église des enfants et le groupe des jeunes, ont complété cette histoire, qui nous a rappelé la signification de Noël. Une belle veillée solennelle et émouvante pour entrer dans le temps de Noël.

Publié le 08/01/2014 @ 18:04  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Le FCM fête Noël  -  par Christine_Schmitt

Comite-et-joueurs2013.jpgLe Père Noël joue au FCM

Pour les deux équipes du football club de Mulhausen, l'heure de la trêve est enfin venue avec l’équipe fanion réduite des trois quarts de ses joueurs pour cause de blessures.

Pour terminer l’année sur une  note plus réjouissante, toute la petite famille du FCM s’est retrouvée samedi dernier à la salle polyvalente dans un cadre convivial et festif. Une centaine de personnes étaient réunies autour du repas de Noël concocté par un des joueurs. Les épouses des membres du comité avait quant à elles préparé un buffet pour l’apéro et le dessert. 

aslnoel2.jpg


Dans ses mots de bienvenue,

 le Président, Eddy Ober, a salué l’assemblée et fait une petite synthèse des matchs allers. Il rappelle ensuite que le gain de la tombola du Crédit Mutuel sera réservé pour l’acquisition de survêtements qui seront remis à la prochaine assemblée générale lors du paiement de la cotisation. Les essayages et les commandes se feront à partir du mois de mars. 

Le président affiche aussi le calendrier des manifestations du club pour le 1er trimestre 2014. Au courant de la soirée, le Père-Noël a fait son apparition pour le plus grand bonheur des enfants et leur a remis un petit sachet de friandises. Tout le monde retient donc une belle soirée qui s’est déroulée dans une ambiance conviviale jusque tard dans la nuit.

 

 

 

 

 

 

Publié le 30/12/2013 @ 11:58  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Fête de Noël de l'Amicale des Aïnés  -  par Doris_DELOR

AineFeteNoel.jpgLe Noël de l'amicale des Aînés

L'amicale des aînés de Mulhausen et environs vient à son tour d'organiser sa traditionnelle fête de Noël.
45 personnes, membres et sympathisants, se sont retrouvées à la salle polyvalente dans une ambiance festive. L'équipe de Mme Heller avait fignolé le décor des tables et du sapin.

Le président Pierre Vogler a accueilli avec plaisir le maire René Schmitt ,  le pasteur Renaud Koeniguer et leurs épouses, ainsi que M. et Mme Jean-Pierre Gaulier. Il a salué l’assistance, a eu une pensée émue pour les personnes qui  n’ont pas pu se joindre à la fête et  pour les personnes décédées au cours de l’année

M. le maire a remercié le président pour son invitation et souhaité dès à présent de belles fêtes de fin d’année à tous les participants. M. le pasteur s’est joint à ces vœux et a introduit le repas par une lecture et une prière de table.
 
Tous les convives ont fait honneur à l’excellent repas. Une large place a été laissée pour les discussions et les échanges. Les cantiques traditionnels de Noël sont toujours attendus avec impatience. Les souhaits des uns et des autres  sont exaucés, c'est avec un plaisir évident qu'ils sont  entonnés en cœur.

Le temps a passé trop vite. Les invités ont apprécié la journée festive ainsi que la petite attention offerte à chaque participant.
 

Publié le 17/12/2013 @ 19:17  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
La fête des Aînés - Commune et Paroisse  -  par Christine_Schmitt

NoelAineCommune.jpgFête des Aînés

A l’invitation de la municipalité et de la paroisse protestante, les ainés de la commune se sont retrouvés en ce premier dimanche de l’Avent à la salle polyvalente. Les hôtes du jour ont pu profiter d'un moment de convivialité autour d’un bon repas tout en suivant les animations proposées et bien sûr sans oublier ce moment qui permet à toute cette génération de se retrouver.

Ils étaient pratiquement au grand complet à la grande joie des organisateurs qui étaient heureux de les voir en pleine forme. Le maire dans son discours d’accueil, après les salutations de rigueur,  a souhaité que le nouveau conseil qui sera installé en mars 2014 gardera une place pour les ainés afin de reconduire cette rencontre en leur honneur. Il a salué les membres de la classe 1943 invités pour la 1ère fois et a remémoré les cinq ainés décédés au courant de l’année 2013 tout en évoquant au préalable les sujets d’actualités concernant la commune.

Le discours s’est terminé sur les vœux de Noel et nouvel an et surtout une bonne santé à tous avant de passer la parole au pasteur Renaud Koeniguer pour quelques lectures et prières avant le repas. L’après-midi a été agrémentée par les chants de l’Eglise des enfants entourés de leurs monitrices, Christine, Nathalie et Tania, qui nous ont aussi fait découvrir les talentueux musiciens de cette école du dimanche. Edith, membre d’une troupe de théâtre, a rassemblé quelques jeunes du village parlant le dialecte qui ont présenté une petite saynète ufs Watter (le temps).  Nathan d’r Verzehler (le narrateur), Matéo de Schnee (la neige), Louis de Raje (la pluie) d’Anna d’r Wind (le vent), Laura d’Sonne (le soleil), Hugo s’Gewetter (l’orage) ont démontré leur talent sur une scène décorée pour la circonstance par les enfants de la classe de Sandrine Koehl de Mulhausen.

Ensuite place aux adolescents, avec un répertoire plus contemporain. David, Thomas et Kévin ont interprété la génération Goldmann. Heureux d'avoir passé un moment de partage et de détente, les aînés se sont quittés à la nuit tombée en emportant la petite attention qui leur a été distribuée. 

Publié le 17/12/2013 @ 19:10  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Les classes 1973/74 se retrouvent  -  par Christine_Schmitt

40Classe.jpg40 ans des classe 1973/74

Les membres des classes 1973/1974 de Mulhausen se sont retrouvés dernièrement pour fêter leur 40è anniversaire. Rendez-vous avait été donné devant l’église pour prendre la direction d’Haguenau où ils avaient réservé une table dans un restaurant.

Le repas a été partagé en toute convivialité autour de photos souvenirs des précédents anniversaires ainsi que du temps de leur jeunesse avec le feu de camps et les souvenirs du messti de leurs 18 ans. A l’issue du repas, personne n’avait envie de se séparer et la direction pour le Bowling du Mégarex a été prise où tout le monde s’est éclaté comme à leur 20 ans.

C’est là que s’est  terminée la soirée dans une ambiance de tonnerre avec un seul bémol à la soirée, au grand regret de l’organisatrice Christelle Lerley, qu’a été le petit nombre de participants. Plusieurs membres de la classe étaient absents pour l’une ou l’autre raison, à charge de revanche pour les 45 ans.

Noms des participants sur la photo de gauche à droite :
Robert Martig, Olivier Burckel, Claude Koehl, Jean-Michel Jund, Céline Burckel née Stinus, Christelle Lerley née Langenecker et Isabelle Demars
 

Publié le 17/12/2013 @ 19:03  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
 -  par Nath

groupeJeunes.jpg

Le groupe de jeunes enflamme l’église !

C’est une innovation totale qui a été proposée ce samedi soir à 20h à l’église de Mulhausen : une veillée organisée par le groupe de jeunes de la paroisse. Ce projet qui a mûri depuis l’été a été un vrai succès et ne demande qu’à être reconduit devant le vif intérêt exprimé par les jeunes et moins jeunes à l’issue du culte. Serge Kuhm et le pasteur Renaud Koeniguer nous ont proposés une belle veillée où les ambiances à la fois de recueillement et de dynamisme se sont succédé pendant près d’une heure.
Les paroissiens ont été accueillis par un diaporama tout en musique sur le thème de l’accueil. A suivi un chant ne laissant aucun doute sur la personne centrale de la soirée : « Jésus est au milieu de nous ». Les jeunes très motivés ont ensuite présenté un sketch dont le thème était : « Les 10 lépreux », dont un seul, alors que tous étaient guéris, est revenu louer Dieu pour ce miracle.
Une courte méditation, un psaume antiphoné, une prière d’intercession et d’autres chants accompagnés tantôt à la guitare acoustique, tantôt à la guitare électrique et la batterie « ont mis le feu » dans l’assemblée !
Enfin après les paroles de bénédiction, les jeunes, toujours pleins d’énergie, ont terminé cette soirée avec une chorégraphie toute en gestes sur un chant « Tous mes gestes sont connus de Toi qui me guides ».
Bravo à vous les jeunes, à quand le prochain RDV ?
 

Publié le 20/11/2013 @ 18:02  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin
Rubriques

Fermer De nos concitoyens

Fermer Bi uns - Chez nous

Fermer Lu dans les DNA

Fermer Eglise

Fermer Necrologie

Fermer De nos associations

Derniers billets
Derniers commentaires
Archives
07-2017 Août 2017 09-2017
L M M J V S D
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
Billets des amis
Vous êtes ici :   Accueil > Votre chronique
 
 
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre code secret


  Nombre de membres 5 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑  
Nous...
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
ncFKPe
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
 ↑