Votre chronique
Tous les billets
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin
Théâtre alsacien, un nouveau succès  -  par Christine

1802theatre.JPGSuspense autour d'un héritage ....

4 février 2018

Dimanche après-midi le football club de Mulhausen a ouvert les portes de la salle polyvalente pour la  représentation annuelle donnée par la troupe de théâtre alsacien de Zinswiller. A la grande satisfaction des organisateurs et surtout des acteurs, le public est venu en grand nombre pour découvrir leur nouvelle prestation sur une comédie en 3 actes de Bernard Eibel, Gibt's a Spital oder a Nachtlokal ?  Au levé de rideaux, le public a été en émoi devant les majestueux décors monté par les retraités du groupe et voilà que c’est parti pour deux heures de pur plaisir et de détente.

À son décès, le propriétaire du château d'Aschenstein lègue celui-ci à son neveu, à condition qu'il soit officiellement marié avant le 30 septembre, faute de quoi le bâtiment reviendra à la commune.
Dans le village se trouve aussi un établissement de nuit, le « Sewwede Himmel » (7è ciel), que le maire aimerait bien transférer au château.
Mais c'est sans compter sur la détermination du curé qui va éviter par tous les moyens cette opération. Le docteur Pierre Willmann, l'héritier, arrive avec sa compagne Lise, mais ne tarde pas à tomber amoureux d'une adorable mais très raffinée touriste, Louise, qui va faire vaciller le mariage. De son côté, Lisel la préposée de la mairie au service d'état civil, follement amoureuse de son chef Monsieur Doctaire, va être l'origine d'un gros malentendu...
Sur la place du village, la vie est vraiment mouvementée. Bien souvent, la porte du lieu de perdition tenu par Mme Laure s'ouvre pour laisser entrer ou sortir M. Doctaire ou le secrétaire du maire, Walter, qui vont aller voir Astrid, qui « anime » l'établissement. À la terrasse de l'hôtel officie le garçon, Marcel, qui ne manque pas d'originalité. Anna, la gouvernante du curé, vient mettre régulièrement son grain de sel, tandis que Charel, le peintre qui rénove la mairie fait ses apparitions pertinentes à la fenêtre du bâtiment.

Au final qui donc de Lise, Louise, ou Lisel va épouser le docteur, … et le château, accueillera-t-il un nightclub ou une clinique pour enfants ? Le suspense bien entretenu laisse la question ouverte jusqu'à l'ultime scène.

Les treize personnages ne laissent pas un moment de répit au spectateur dans cette histoire à rebondissements permanents. La composition de la troupe a été modifiée et deux nouveaux acteurs ont fait leurs débuts : Linda et Joan. Tous deux pétillants trentenaires, ils ont intégré le groupe l'automne dernier, apportant leur souffle de jeunesse.

Linda, qui habite Mulhausen, tient avec virtuosité un rôle de composition pas forcément évident à jouer pour une première apparition sur une scène, celui d'une « dame » du lieu de perdition. Quant à Joan, il s'acquitte à merveille du personnage de Marcel, garçon d'hôtel qui a un défaut de langage, provocant à chaque fois l'hilarité générale quand il ouvre la bouche. Leur présence à tous les deux est une vraie note de jeunesse dans l'équipe...

Publié le 12/02/2018 @ 17:58  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Après ski chez les Schmubis  -  par Christine

1801Trophee.jpegMickaël, Mister Pull Moche...

Pour la seconde année consécutive, le village de Mulhausen a accueilli une fête « après-ski » organisée par l’association de parents d’élèves les Schmubi’s. Cette association regroupant des parents du RPI Bischholtz/Mulhausen/Schillersdorf organise régulièrement des événements dont les bénéfices sont consacrés aux actions pédagogiques visant les élèves des écoles primaires des trois villages. La salle polyvalente, sur fond de panorama alpin, a séduit le public, quelques clichés de cette tradition venue du Tyrol ont été retracés. Comme pour la première édition, la soirée autour d’une délicieuse tartiflette s’est finie sur la piste de danse animée par le DJ JBMS.

Nouveauté cette année, les convives ont pu participer à un concours de « pulls moches » et élire «Miss ou Mister pull moche ». Après un défilé qui a permis de dévoiler les fameux pulls et ainsi départager les candidats, Mickael et Élise ont remporté le prix respectivement pour la catégorie adulte et enfants. Les vingt-trois participants au concours ont tous rivalisé d’originalité avec des pulls plus bariolés les uns que les autres, pour le plus grand amusement du public. Les gagnants sont repartis avec une écharpe « moche » et un trophée, ainsi qu’un bon cadeau.

Une soirée réussie, donc, pour cette seconde édition, grâce à une organisation bien rodée et surtout des convives particulièrement enthousiastes. 

Publié le 12/02/2018 @ 17:41  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Speckfest du FCM  -  par Christine

1801FCM-Speckfest1.pngSpeckfest 

En ce 1er week-end de la nouvelle année, le Football Club de Mulhausen a proposé de prendre l’air en participant à une marche suivie d’un « Speckfescht » ouvert à tous.

La journée a permis aux membres du club et aux sympathisants de se retrouver pour la 1ère fois en 2018. Un petit groupe de 30 personnes s’est donné rendez-vous pour une marche matinale de 10 km alliant convivialité et moments d’échanges entre les différents marcheurs.
Le circuit a été repéré par Frédéric Heintz,  un des joueurs, qui pour éviter le plus possible les chemins boueux dû aux pluies récentes, s’est effectué autour du ban communal en direction d’Offwiller puis le long de la forêt d’Uhrwiller pour revenir à Mulhausen via le Rabhiesel. 1801FCM-Speckfest2.png

De retour au stade, le FCM a convié l’ensemble des marcheurs, et d’autres personnes qui se sont joints à eux, pour le repas champêtre composé de lard et cervelas que chacun a pu cuire dans un chaudron de braises préparé à cet effet.
Le vent glacial étant de la partie, la majorité des convives s’est installée au chaud dans le club house pour déguster le repas. L’après-midi s’est poursuivie dans la bonne humeur devant le match de coupe de France du Racing puis autour de jeux de cartes et enfin se terminer en musique.

Le FCM donne d’ores et déjà rendez-vous pour l’après-midi jeux de carte du dimanche 14 janvier et celle du 21 janvier qui sera suivie d’une soirée pizzas/flams.

L’après-midi théâtre alsacien est programmée le dimanche 4 février avec la troupe de Zinswiller qui présentera une pièce de Bernard Eibel « Gibt’s a Spitàl oder e Nàchtlokàl », dont les réservations sont ouvertes auprès de Angèle au 03 88 89 31 28. 

Publié le 21/01/2018 @ 19:47  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Fête de Noël  -  par Christine

1712FeteNoelEglise.png

Fête de Noël du 23 12 2017

Un Noël à l’Eglise des enfants tel était le thème de la veillée présentée samedi soir à la salle polyvalente de Mulhausen.

Les enfants nous ont présentés tout simplement le déroulement d’une séance de l’église des enfants, plus particulièrement celle qui a précédé ce rendez-vous du 23 décembre. Ils arrivent et s’installent progressivement, deux sont en retard parce que papa a oublié de se réveiller, d’autres s’interrogent sur ce qu’ils vont bien faire pendant les vacances, certains se chamaillent et n’ont pas forcément envie de chanter.
Mais bon après cet intermède tout le monde se concentre et là ça devient plus sérieux afin de préparer cette veillée autour de chants, de prières et de la découverte d’un personnage à l’origine de ce qu’on appelle « la réforme » chez les protestants. 
Pour le découvrir une animation, image par image avec des personnages Playmobil qui retrace l'histoire de Martin Luther et de la Réforme Protestante, a été projetée sur grand écran.

Tous n’ont pas compris le rapport entre Martin Luther et Noël, mais ce qu’il a découvert colle parfaitement avec le message de Noël. Les enfants ont encore eu le temps pour une séance bricolage avant de présenter la saynète de la crèche, jouée par les enfants et commentée par les monitrices à partir du verset de la Bible dans Ephésiens chapitre 2 verset 8, qui a ouvert les yeux de Martin Luther et qui résume bien l’histoire de Noël : la grâce, la foi et le don. La veillée s’est terminée sur « Vive la Fraternité », un moment musical par Kévin Rashko Kuhm qu’il avait chanté  à l’église du Temple Neuf lors du rassemblement « Protestants en fête » suivie par la distribution des cadeaux de Noël. 

Publié le 05/01/2018 @ 18:43  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Fête de Noël des Aînés  -  par Christine

1712Aine.jpgUne fête instructive...

Comme tous les 1er dimanche du mois de décembre, la municipalité a convié les aînés du village pour une après-midi conviviale à la salle polyvalente.

Dès 11h30, les premiers convives se sont installés autour des tables et quelle ne fut pas leur surprise en voyant une série de mannequins bien alignés, habillés de coiffe et costume alsacien les uns plus beaux que les autres. Ce qu’ils sont venus faire ici entre la déco de Noël sera dévoilé dans l’après-midi. Le Maire, René Schmitt, dans son discours de bienvenue a tout d’abord noté que presque toutes les personnes invités ont répondu présent et il s’en réjouit.

L’année 2017 a malheureusement déploré quelques décès et  personne ne s’est rajouté à cette assemblée, l’année 1947 étant restée vierge. « Nous sommes ici pour échanger les uns avec les autres, sur le passé, le présent et bien entendu l’avenir, les sujets ne manquent pas » disait le maire. Nouveau président de la République, nouvelle assemblée nationale, nouvelle communauté de communes avec un nouveau président.
A Mulhausen il n’y pas eu de changement notable et s’était l’occasion pour le Maire de revenir sur le bilan communal de l’année écoulée. Le pasteur Renaud Koeniguer  s’est adressé à l’assemblée avec  une prière en ce 1er dimanche de l’Avent, avant de passer à table et déguster le repas festif concocté par notre traiteur local Freddy.

L’après-midi a été ponctuée par une intervention un peu hors du commun autour des fameux costumes. Jacky Forrler d’Obermodern, l’invité du jour, est venu parler de sa passion pour l’art des traditions et du patrimoine alsacien. Il a présenté les costumes alsaciens locaux, plus particulièrement ceux du Pays de Hanau, d’Uhrwiller et d’Engwiller et du côté de l’Outre-Forêt. On a ainsi appris que la jupe deviendra un marqueur religieux selon sa couleur, sa décoration et sa taille et aussi un marqueur d’appartenance sociale selon les tissus, le nombre de rubans de soie et de velours.
Les jeunes femmes protestantes porteront la jupe selon le calendrier liturgique : le vert à la Sainte Trinité, le bleu et le violet aux temps de l’Avent et de la passion, le rouge pour la Pentecôte et la fête de la réformation, le noir pour la mariée, quant aux jeunes catholiques la jupe rouge garance. Les femmes ne pouvant pas se payer plusieurs robes portent le vert toute l’année. La coiffe, le plastron, le châle, le tablier de soie et bien d’autres accessoires ont eu droit aux observations données par Jacky. Mais aussi la tenue de travail des femmes et des hommes, celle du conscrit et du marié.

Une après-midi très enrichissante, une superbe leçon d’histoire, de culture et de vie qui a laissé place aux discussions et aux échanges.

Publié le 24/12/2017 @ 11:21  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
La Sainte Barbe de nos sapeurs...  -  par Christine

1712SteBarbe.jpg"Allumer le feu....." 

Les sapeurs-pompiers de la section Bischholtz-Mulhausen ont fêté la Sainte Barbe comme il se doit dans un restaurant de la région. Etaient également conviés à ce rendez-vous annuel les maires et les adjoints des communes respectives.

Le chef de section, Michel Reinhardt, a souhaité la bienvenue à toutes les personnes présentes et a fait observer une minute de silence en mémoire des camarades disparus. Il a ensuite remercié les sapeurs-pompiers pour leur implication lors des différentes interventions et formations, et a dressé le bilan de l’année 2017.
Sur les 12 derniers mois la section de Bischholtz-Mulhausen a effectué douze sorties de secours, la majorité pour secours à personnes.
Dans le cadre de leur formation avec le centre de secours d'Ingwiller deux grandes manœuvres ont été organisées, l'une à la pension équestre à Bischholtz, l'autre à l'école primaire de Mulhausen.
Outre ces exercices, des recyclages en protection des personnes, des biens et de l'environnement sont à suivre tous les ans et représentent entre 40 et 50 heures sur l’année.
En plus de ces formations, Laurent Strub et Michel Benjamin Reinhardt ont suivi avec succès le stage sur trois jours et demi de formation secours routier.

Depuis octobre 2016, plusieurs sapeurs-pompiers de la section prennent des gardes en journée ou la nuit dans les différents centres de secours de la compagnie de Saverne. Ces gardes ont pour but de mieux réponde aux appels de secours des concitoyens. En juillet 2017, Florian Diviné a intégré la section après avoir validé ces 4 années de formation de jeune sapeurs -pompiers.
La section de Bischholtz-Mulhausen est dorénavant composée de neuf sapeurs-pompiers. Il a ensuite donné la parole à son fils Michel Benjamin Reinhardt, président par intérim de l’amicale qui a fait un retour sur une année mouvementée qui s’achève. Deux manifestations ont rythmé cette 2è année d’existence de la nouvelle amicale.
La fête d’été a été revisitée sous forme de déjeuner asperges et a été fort apprécié et la traditionnelle soirée dansante Moules/Frites une réussite. L’amicale a pris part au cortège du Messti de Mulhausen, « Les Pompiers au Champ du Feu » thème rappelant la mission première des pompiers : le feu. Enfin, il tenait à remercier tous les membres, conjointes et enfants pour leur implication et plus particulièrement les membres qui ne sont pas pompiers actifs.

Les maires, Jacqueline Leonhart et René Schmitt, ont respectivement pris la parole et remercié les pompiers pour l’invitation et ont fait part de leur soutien, bien que le Maire de Mulhausen reconnait qu’il n’a pas de réel influence pour encourager les personnes à les rejoindre. S’en est suivi la partie honorifique avec la remise des médailles et grades : médaille d'argent pour 20 années de service au Caporal-chef Martial Lerley et au Caporal-chef Patrick Krause. Le Caporal Guy Decker et le Caporal Laurent Strub ont été promu Caporal-chef.

La soirée s’est poursuivie autour d’un repas convivial. 

Publié le 24/12/2017 @ 08:13  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Les aînés sous le sapins  -  par Doris_Delor

1712NoelAines.jpgFête de Noël de l'Amicale des Aînés

L’Amicale des Aînés de Mulhausen et Environs avait organisé récemment  sa traditionnelle fête de Noël à la salle polyvalente.

C’est dans une ambiance festive qu’une petite quarantaine de personnes, membres, invités et sympathisants se sont retrouvés avec plaisir dans  une salle décorée  avec goût pour fêter Noël un peu avant l’heure.

Le président Georges Delor  a accueilli avec plaisir Mme Christine Schmitt épouse du maire   absent pour raison professionnelle et le pasteur Renaud Koeniguer et son épouse acccompagnés de leur petite Roxane. Il a salué l’assistance, dont 31 membres  de l’amicale. Une profonde pensée a été accordée aux personnes empêchées pour raison de santé et une minute de silence observée pour celles qui sont décédées durant l’année. Il s’est également réjoui que 4 nouveaux membres sont venus étoffer les rangs de l’amicale en 2017. Il a remercié Jean-Paul Jund, nouveau trésorier et animateur, pour la mise en place de nouvelles animations lors des réunions mensuelles.

M. le Pasteur  a remercié le président pour son invitation et a souhaité dès à présent  de belles fêtes de fin d’année à toutes les personnes présentes. Il a introduit le repas par une lecture et une prière de table.

Ensuite, le succulent pot-au-feu ne demandait qu’à être servi.

Au courant de l’après-midi une large place avait  été laissée pour les discussions et les échanges chaleureux. La présence attendrissante de la petite Roxane a été un rayon de soleil pour les personnes âgées .Avec ses bouclettes et son sourire elle a comblé le coeur des mamies.

Mme Martine Labois a introduit à la guitare les chants de Noël entonnés en coeur. Trois dames ont fêté leur anniversaire en décembre et choisis chacune leur cantique préféré. Les souhaits des uns et des autres sont exaucés et c'est avec un plaisir évident qu'ils sont  chantés avec bien plus de vigueur grâce à cet accompagnement musical.

 Les convives ont apprécié le bon repas et l’ambiance chaleureuse de la journée  ainsi que la petite attention offerte à chaque participant.  Ils espèrent se retrouver tous dès le mois de janvier pour la Fête des Rois.

Publié le 17/12/2017 @ 19:50  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Hubert DE GAIL  -  par Christine

1711DeGailH.jpgUn nouveau nonagénaire : M. Hubert DE GAIL

Hubert De Gail a eu la joie de pouvoir fêter son 90è anniversaire le 28 novembre 2017. A cette occasion le maire René Schmitt et ses adjoints Philippe Riehl et Pierre Koehl ont été accueilli par le jubilaire et ses proches pour marquer ce grand événement.

Hubert De Gail est né le 28 novembre 1927 à Eclaron (Haute Marne) au foyer de Henri De Gail et Marie-Louise née De Baillon. Sixième d’une famille de sept enfants, il grandit entouré de quatre frères et deux sœurs. La famille vivait à Eclaron et venait pendant les grandes vacances à Mulhausen. Durant la guerre, le domaine réquisitionné par l’armée allemande avait souffert des combats et la maison était endommagée. La famille De Gail est revenue s’installer en Alsace, à Plobsheim dans un premier temps, puis à Mulhausen en 1949.                      

Hubert De Gail ne reprit véritablement le flambeau de l’exploitation agricole de leur domaine qu’au moment de son mariage. Le 30 août 1952 il a épousé à Pouilly sur Meuse Françoise La Marle et le couple a été heureux de fêter ses noces de Palissandre le 30 août dernier. De leur union sont nés cinq enfants : Marie-France, André, Michel, décédé prématurément à l’âge de 38 ans, Pierre et Odile. Six petites-filles, deux petits-fils, deux arrière-petits-fils font sa fierté.                       

Le couple De Gail a travaillé sans relâche à l’agrandissement et à la modernisation de son exploitation. En 1970, alors que l’épidémie de rage progresse en Alsace, le décès d’une vache de leur élevage les oblige à subir un vaccin antirabique. Hubert De Gail est frappé de paralysie totale, le vaccin inoculé appartenant à un lot défectueux. De longs mois d’hospitalisation et de rééducation l’ont immobilisé. Au bout de plusieurs années il a recouvré petit à petit l’usage de ses membres tout en gardant de lourdes séquelles. Avec courage et ténacité il a repris peu à peu le jardinage, la conduite d’un tracteur et d’une voiture. Son épouse a vaillamment assuré la marche de l’exploitation, aidée par ses beaux-frères et des agriculteurs voisins jusqu’à ce que leur fils André prenne la relève en 1973.

Hubert De Gail avec son épouse est toujours installé à son domicile entouré de la famille d’André et secondé au quotidien par des intervenants extérieurs.

Publié le 09/12/2017 @ 19:03  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Le Beaujolais coule à flot...  -  par Christine

11Bojo.jpgBeaujolais nouveau, avec modération mais aussi beaucoup de plaisirs

La sortie du Beaujolais nouveau est tous les ans la promesse de passer une bonne soirée conviviale, et elle a bien eu lieu vendredi dernier à la salle polyvalente de Mulhausen.

L’Association Sports et Loisirs a invité à la dégustation de ce traditionnel vin primeur qui est de retour le 3è jeudi du mois de novembre. Des assiettes avec des mets préparés localement, composées de « Säukaas », de « Fernerkaas », charcuterie et crudités ont été dressées pour accompagner les trois crus proposés. Parmi ces vins fruités chacun a forcément trouvé celui qui convient le mieux à ses papilles. Une bonne ambiance régnait autour des tables familiales, d’amis ou de collègues, et les étoiles de Noël en guise de tombola ont fait de nombreux heureux.

Publié le 09/12/2017 @ 19:00  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
Madeleine et Frédéric RIEHL  -  par Christine

1711Madeleine-et-Fretz.jpgNoce de palissandre pour Madeleine et Fretz

Madeleine et Frédéric Riehl ont l’immense joie de pouvoir compter 65 années de vie commune. En ce mercredi 25 octobre 2017, le maire René Schmitt et ses adjoints Philippe Riehl, fils des jubilaires, et Pierre Koehl n’ont pas manqué de les honorer et marquer cet évènement.           

Madeleine et Fretz sont nés tous deux à Mulhausen. Fretz le 20 octobre 1929 au foyer de Frédéric Riehl et Catherine Bach, Madeleine le 15 janvier 1934 au foyer de Georges Karcher et Marguerite née Schuhler. Fretz a grandi avec un frère cadet et Madeleine entourée de deux frères et une sœur.

Le très jeune couple s'est marié le 25 octobre 1952. De leur union sont nés deux fils, Bernard et Philippe, qui sont également installés dans la commune. Le cercle familial s’est bien agrandi avec  quatre petits-enfants, Denis et Julien, Nicolas et Aurélie, suivis par six arrière-petits-enfants Théo, Martin, Axel, Léonie, Charline et Lenny qui font toute leur joie et fierté.

Fretz et Madeleine ont toujours vécu et travaillé au village. Seul le service militaire, effectué d'octobre 1949 à janvier 1951 en Algérie à Tlemsen,  a tenu Fretz éloigné de Mulhausen. Dès leur jeune âge ils ont participé aux travaux de la ferme de leurs parents. Le couple s’est installé dans la maison paternelle de Frédéric Riehl et a développé et agrandi l'exploitation agricole.

Fretz était fortement impliqué dans la vie associative et communale. Il a fait partie jusqu’à la limite d’âge du corps des sapeurs pompiers,  était membre du conseil municipal durant cinq mandats consécutifs et, durant de longues années, du comité de la coopérative laitière.

Soixante-cinq ans de vie commune, quel événement exceptionnel, une longévité que le couple porte bien puisqu’il est toujours très alerte et en bonne forme. Monsieur s’occupe de son jardin et entretient ses vergers. Madame a depuis toujours une fibre artistique qui lui fait aimer le bricolage, la peinture et les travaux d'aiguilles. Madeleine est également membre du comité de l’amicale des aînés, où tous deux participent avec plaisir aux rencontres et aux sorties. Cet anniversaire de mariage sera évidemment fêté lors de la prochaine rencontre mensuelle.

Publié le 13/11/2017 @ 20:43  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin
Rubriques

Fermer De nos concitoyens

Fermer Bi uns - Chez nous

Fermer Lu dans les DNA

Fermer Eglise

Fermer Necrologie

Fermer De nos associations

Derniers billets
21/01/2018 @ 19:47
Speckfest du FCM ...
26/01/2017 @ 19:31
Speckfest ...
07/10/2016 @ 17:59
Soirée quille de l'ASL ...
Derniers commentaires
Archives
01-2018 Février 2018 03-2018
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28        
Billets des amis
Vous êtes ici :   Accueil > Votre chronique
 
 
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre code secret


  Nombre de membres 5 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑  
Nous...
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
ctPY
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
 ↑